AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Devenir traducteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julian
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 668
Date d'inscription : 11/02/2010
Age : 28
Localisation : Brouilleur de radar no jutsu !

MessageSujet: Devenir traducteur   Mer 8 Déc - 14:35

Salut à toi, visiteur.

Si tu lis ceci, c'est qu'a priori tu souhaites devenir traducteur (ou que tu es curieux, ce qui n'est pas non plus un mal).

On ne va pas s'étendre sur l'évidence même : pour être traducteur, il faut bien se débrouiller en anglais. Mais quand je dis bien se débrouiller, c'est avoir un peu plus de connaissances que ce qu'on vous apprend à l'école. Il faut être curieux de la langue, mais aussi de la culture car des expressions anglaises ne veulent strictement rien dire en français (et inversement). Comment en savoir plus sur la langue de Justin Bieber ? Lisez des livres en anglais (BD autorisée voire conseillée), regardez des films en VO (je recommande la VO sous titrée anglais, pour bien tout comprendre les mots que les gens disent avec leur bouche), surfez sur des sites en anglais si vous êtes plus moderne. Règle numéro 1 : pour traduire, il ne faut pas seulement connaître la langue, il faut connaître la culture.

Il faut être capable de comprendre le temps d'une phrase, sa composition, le sujet... bref, il faut également être bon en grammaire et donc ne pas être la dernière des quiches en français. Ce qui nous fait la seconde règle : être bon en anglais, c'est d'abord être bon en français. Cela veut aussi dire que traduire est un travail soigné : évite au maximum les fautes, prends le temps de formuler au mieux ta phrase, tu rendras ton checkeur heureux.

Il y a des pièges évidents dans lesquels il ne faut pas tomber, mais il est de bon ton de les rappeler. Parmi ceux-ci, la Trappe du Mot à Mot Funeste. Le mot à mot, c'est le mal. C'est Geneviève de Fontenay qui se met à imiter Valérie Bègue dans Entrevue. Ca peut pousser des gens au suicide. Règle 3 : on traduit une phrase en anglais par une phrase en français. On évite de traduire les mots un à un !

Il ne faut pas hésiter à laisser certains mots en anglais. Traduire "week-end" est complètement con. Sauf si le personnage est du genre coincé/je vis au 18e siècle et qu'il n'a pas l'air du genre à utiliser des mots anglais ! Il faut donc savoir adapter sa traduction et surtout le registre de langage au personnage ! Vous allez pas traduire "I'm please to meet you" en "Content de te voir" s'il s'agit de deux personnes issus de la haute société qui se rencontrent ! Règle 4 : adapter la traduction au caractère et à la situation sociale des personnages.

Passons au travail en lui-même : ne passez pas deux semaines sur un chapitre. Un 20 pages peut-être fait en quelques heures (si on prend la peine de bien faire son boulot, évidemment) Il sera apprécié que votre traduction soit agréable à lire. De la couleur, un typo bien choisie, des notes sont appréciées par le checkeur et les éditeurs car cela pique moins les yeux qu'un texte brut. Important aussi, faire bien attention à respecter l'ordre des bulles. Chacun sa méthode à ce niveau-là mais il faut bien différencier les bulles des cases et parfois des personnages. Règle 5 : la traduction, c'est pas un travail de porc, on essaie de faire ça bien.
Un petit exemple : MNO!_Chapitre 1 [Trad by DT] C'est pas trop compliqué à faire et ca permet une lecture fluide.

Et enfin, les dicos. Faut pas hésiter à plonger dedans. Pour ma part, j'ai deux dicos de trad anglais/français à la maison mais j'utilise majoritairement le site www.wordreference.com qui a l'avantage de traduire des mots mais aussi des expressions. Ne pas hésiter aussi à zieuter des sites/dicos de conjugaison, orthographe, etc pour éviter la pendaison à votre checkeur. De plus, si vous pouvez vous procurer un dictionnaire unilingue (Ex. Oxford Dictionnary : de l'anglais par les anglais et pour les anglais), ne vous en privez pas !
Concernant des livres spécialement dédiés à l'apprentissage de la traduction, je n'ai rien à recommander : j'en ai lu quelques uns et à part des conneries et des évidences, ils n'apportent rien. Contentez-vous de respecter la règle 1, vous apprendrez plus et ce sera plus pheune.

Tu as lu jusqu'au bout ? C'était un test. Je ne garde que les meilleurs. Tu n'es pas encore le meilleur, tu n'es même pas un meilleur : on verra ça, on y est pas encore. Si tu as compris les mots que j'ai écrit et que tu y as vu le reflet de ton existence, tu peux me MP (ou MP Shigekatsu, si tu préfères les hommes qui aiment les hommes) et me demander le test de trad.
Ce sera un texte, à traduire, et à me renvoyer pour qu'on analyse ton dur labeur.
N'hésite pas, on mord pas, sauf quand on a faim =D
Revenir en haut Aller en bas
 
Devenir traducteur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cursus pour devenir conservateur- restaurateur ?
» Comment devenir chasseur de 1e classe ?
» Important : Traducteur en place !
» commentaires sur "Comment devenir nécrophile ?"
» le rève va enfin devenir réalité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Exalight-Scantrad ! :: Accueil :: Tutoriaux et Recrutement :: Recrutement De Traducteurs-
Sauter vers: